Pénurie de matières premières 2022

 La Fédération française du bâtiment (FFB) estime que la crise des matériaux devrait encore durer, au moins jusqu’au printemps. L’explosion des prix de l’énergie a accentué le phénomène, qui dure depuis presque un an et touche tout le secteur.

 “𝐷𝑒́𝑙𝑎𝑖𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑖𝑣𝑟𝑎𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑟𝑎𝑙𝑙𝑜𝑛𝑔𝑒́𝑠, 𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑝𝑒́𝑛𝑢𝑟𝑖𝑒𝑠, ℎ𝑎𝑢𝑠𝑠𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑖𝑥 𝑎𝑛𝑛𝑜𝑛𝑐𝑒́𝑒𝑠 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑑𝑒𝑟𝑛𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑛𝑢𝑡𝑒 : 𝑒𝑛 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑎𝑛𝑛𝑒́𝑒 2022, 𝑙𝑒𝑠 𝑡𝑒𝑛𝑠𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑚𝑎𝑡𝑖𝑒̀𝑟𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑒𝑚𝑖𝑒̀𝑟𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑡𝑜𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑠 𝑑𝑒 𝑚𝑖𝑠𝑒 ! “

 

UNE SITUATION PRÉOCCUPANTE

Avec la crise sanitaire et les confinements répétés, les entreprises de menuiseries extérieures ont connu un ralentissement de l’activité. Devant une situation compliquée qui ne semble pas près de s’arrêter, un plan de relance a été mis en place par le gouvernement. Cependant, une pénurie de matériaux vient bousculer le quotidien des spécialistes des ouvertures et des fermetures. Il en résulte un prix des matières premières du plastique et des métaux qui s’envole et impacte le marché des portes et fenêtres. Des fabricants aux installateurs, il devient essentiel de s’adapter face à des difficultés qui pourraient se prolonger.

Les difficultés pour se fournir en composants des matières plastiques créent un réel problème d’approvisionnement chez les transformateurs et compoundeurs. La pénurie gagne du terrain et provoque une augmentation des délais et même des annulations de livraison. La situation se répercute auprès des clients et à tout cela s’ajoute une montée des prix, du fait de la rareté de ces matières premières, qui impacte irrémédiablement la marge des professionnels.

QUELSQUES CHIFFRES

Les pénuries et la hausse des prix des matières premières font trembler les professionnels de la construction depuis presqu’un an. Dans une note de conjoncture récente, la Fédération française du bâtiment (FFB) fait le point sur la crise des matériaux et alerte sur les difficultés que peuvent rencontrer actuellement les entreprises du secteur. La fédération pointe l’augmentation des index BT, qui permettent d’actualiser ou de réviser les prix des marchés. En effet, les indices BT01 (travaux de bâtiment tous corps d’état) et BT50 (rénovation-entretien tous corps d’état) ont enregistré des hausses de +4,8 % et +3,3 % sur dix mois à fin octobre 2021.

De fait, il faut remonter à 2008 – point haut d’avant-crise du subprime – pour observer de telles évolutions“, fait remarquer l’organisation professionnelle.

La plus forte progression (+36,1%) provient de l’indice BT07 (ossature et charpentes métalliques). Quant aux BT28 (fermeture de baies en métal ferreux) et BT27 (fermeture de baies en aluminium), ils ont, en dix mois, augmenté de respectivement 17,4% et 12,6%.

D’après l’Insee, entre décembre 2020 et juin 2021, les prix des produits PVC ont augmenté de 46,4% et ceux des produits acier de 45,7%. La hausse atteint 25,9% pour les produits en cuivre, 18,7% pour les produits en polyuréthane et 15,1% pour les demi-produits en aluminium. Côté matières premières, de fortes hausses sont à noter sur le minerai de fer (+39,3%), le cuivre (+25,2%) et l’aluminium (+22,1%).

Ajoutez à cela des délais de livraison significativement allongés sur certains matériaux, des produits qui ne sont pas du tout disponibles, des augmentations tarifaires annoncées à la dernière minute et vous obtenez le cocktail explosif de la rentrée

Source : Batiactu / Usine nouvelle / BatiAdvisor

QUE FAIT YOVE ?

YOVE met tout en œuvre pour faire face à cette situation inédite et s’adapte aux conditions actuelles pour assurer ses approvisionnements, sa planification et ses tarifs.

Nos conseillers experts en menuiseries sont à votre disposition pour vous offrir les solutions les plus adaptées à vos projets